A vos jumelles : le 17 avril 2021

Auteur des texte et photo : Thierry Maniquet 


Si le mois d’avril 2020 a été anormalement chaud (14 jours au-delà de 20 degrés) et ensoleillé, on ne pourra guère en dire autant de ce mois d’avril 2021. Les températures restent en-dessous des normales saisonnières et le vent persiste à souffler en venant du nord. Tout cela ne facilite pas la rentrée de nos oiseaux migrateurs dont le volume reste encore assez faible.

En ce qui concerne les espèces dont le retour était évoqué dans mon billet de la semaine dernière, que s’est-il passé cette semaine?

La Fauvette grisette a bien fait un retour timide (une dizaine de données) et une première Fauvette babillarde a été contactée à Rebecq le 14. Le Merle à plastron continue à passer, mais très discrètement en comparaison avec l’année passée (un oiseau à Tubize le 11,t à Virginal-Samme le 16 et à Nodebais le 17). Une première Locustelle tachetée a été entendue à la sablière de La Hocaille à Grez-Doiceau le 14 (première donnée en 2020, le 9). Pour le surplus, le passage du Traquet motteux s’intensifie (8 données cette semaine); le Rougequeue à front blanc continue à être observé ici et là (Mont-Saint-Guibert le 11, Glabais le 12, Baisy-Thy le 13 et Perwez le 16); une Bergeronnette de Yarrell a été observée aux étangs de Bierges le 11 et quelques données de Pipit des arbres (en vol ou en halte) ont été rapportées le 16 (Virginal-Samme, Tourinnes-Saint-Lambert et Orbais), sans qu’il y ait, à l’heure actuelle, de cantonnement. Bonnes nouvelles par ailleurs ce samedi avec l’observation d’un premier Coucou gris à Virginal-Samme et d’un Pipit rousseline à Ramillies-Offus, en stationnement!

Je terminerai, en ce qui concerne les passereaux, par attirer votre attention sur la situation particulière du Sizerin cabaret/flammé. On assiste en ce mois d’avril à un nombre anormalement élevé d’observations de cette espèce (voir graphique). Si les données concernent surtout le sud du pays (par exemple, 120 Sizerins sur le plateau du Gerny (Marche-en-Famenne), des observations éparses sont faites dans tout le pays. Si les données en Brabant restent faibles (2 à Villers-la-Ville le 12, semble-t-il et 2 Sizerins cabaret à Sart-Messire-Guillaume le 13 – photo ci-dessous), ce sont les premières à cette période de l’année en Brabant depuis 2016.

Du côté des limicoles, le Chevalier guignette a été signalé aux étangs de Bierges le 11 et dans la vallée de la Lasne (Carpu) le 12. Le Chevalier gambette a été observé sur le site de Spèche (2 oiseaux les 11 et 12) et aux décanteurs de Genappe le 11, un Bécasseau variable était également présent à Spèche les 11 et 12. Le Chevalier aboyeur, lui, était présent aux décanteurs de Genappe le 11 et à Lasne le 12. Enfin, un Pluvier petit-gravelot a été vu dans la vallée de la Lasne (Carpu) le 11 et deux Bécassines des marais étaient présentes aux décanteurs de Genappe le 16.

Au niveau des rapaces, deux premières observations de Faucon hobereau ont été faites à l’étang de Pécrot et aux étangs de Zétrud-Lumay le 11 (première donnée en 2020, le 13) ; un Milan noir a été observé à Loupoigne le 15, un Balbuzard pêcheur à Genval le 11 et un Milan royal à Rebecq le 11.

On signalera pour terminer le stationnement de 22 Cigognes blanches à Pécrot (Grand-Pré) le 12, tandis que 12 oiseaux ont été observés à Villers-la-Ville le 13. Un Héron pourpré a par ailleurs survolé Court-Saint-Etienne ce samedi.

Côté anatidés, on signalera encore la présence de 2 Sarcelles d’été à l’étang du Gris moulin à La Hulpe le 16 et d’un Fuligule nyroca aux décanteurs de Genappe le 11.

Pour les prochains jours, on guettera notamment le retour ou le passage d’espèces qui manquent encore à l’appel : la Fauvette des jardins, le Rossignol philomèle, le Tarier des prés et le Gobemouche noir.

A vos jumelles.