Les castors en Brabant wallon, en quelques chiffres

Auteur : Frédéric Raes
Photo d'entête : Castor d'Europe - Jérémie Guyon

Des nouvelles du Groupe de Travail Castors de Natagora

Le premier inventaire du Castor d’Europe (Castor fiber) en Brabant wallon datant de l’hiver 2015-2016, nous avons souhaité mettre à jour nos connaissances sur sa présence chez nous, et avons réalisé cet hiver 2018-2019 un nouvel inventaire détaillé. Nous vous présentons ici en quelques points les conclusions de cet exercice.

  • Il y a une bonne quarantaine de sites (= territoires) de castors qui ont été repérés en Brabant wallon, soit à peine plus qu’il y a 3 ans, et ce malgré le fait qu’il existe encore un nombre non négligeable de sites favorables non encore occupés.
  • Environ 60% de ces sites comprennent un ou, plus généralement, plusieurs barrages, contre 40% lors de l’inventaire précédent. Ceci pourrait s’expliquer par un plus grand nombre de sites occupés par des familles, et donc un moindre nombre de célibataires. Il faut noter que tous les sites ne se prêtent pas à la construction de barrages. Par exemple, la Dyle en aval de Limal présente des berges et une profondeur d’eau qui suffisent au castor, lui épargnant presque partout le travail de construction de huttes et barrages.
  • Sur base de cette hypothèse, et en estimant le nombre moyen d’individus par cellule familiale à 4 ou 5, on peut penser que le nombre d’individus doit désormais approcher les 200.

Continuer la lecture de Les castors en Brabant wallon, en quelques chiffres

Des nichoirs de classes à Ramillies !

Auteur et photographe : Michaël Colle

Témoignage d’un parent d’élèves passionné…

La nature me passionne depuis bien longtemps et j’avais l’envie de m’impliquer davantage, d’agir et de proposer des projets pour l’environnement.

Lors de la création d’une association de parents à l’école de Ramillies, l’opportunité est devenue une évidence, et l’idée de créer un projet pour et avec l’école afin de protéger la nature ne m’a plus quitté.

Comme premier projet concret pour l’école, j’ai proposé la mise en place de nichoirs aux alentours de l’école, d’un côté nos oiseaux trouveraient un nid et un refuge pour élever leurs jeunes, de l’autre côté nos enfants pourraient observer cette vie juste à côté de leurs classes. Les membres de l’association de parents ont directement approuvé ce projet, ainsi que la directrice de l’école.

Continuer la lecture de Des nichoirs de classes à Ramillies !

Wanted ! Lérot, le Zorro des campagnes !

Auteur : Didier Samyn
Photo d'entête : Jctramasure - Flickr

Qui connait le lérot (Eliomys quercinus), ce sympathique bandit au masque noir ? Le lérot, aussi appelé « sot dormant » (Jodoigne), ou « rat baîllard » (Entre Sambre et Meuse), est un rongeur de la famille des gliridés. Il a de grandes oreilles et une longue queue comme les muridés (rats, mulots, souris), mais à l’inverse de ces derniers, sa queue se termine par un joli pinceau bicolore de longs poils, son dos est brun marron tirant parfois sur le roux, ses joues, sa gorge et son ventre sont gris pâle. Son bout de nez est rose, mais ce que nous retiendrons surtout quand nous l’aurons vu, c’est son bandeau noir en travers des yeux, qui entoure quasiment ses oreilles bien développées. Ce qui fait aussi sa très grande différence, c’est son écologie typique de dormeur, comme ses cousins les loir et muscardin, qui dorment tout l’hiver (hibernation), ne se réveillant que rarement entre octobre et avril : rien que ça !

Continuer la lecture de Wanted ! Lérot, le Zorro des campagnes !

Chroniques de l’hiver 2018-2019

Auteur : Equipe chroniques 
Photo d'entête : Hibou des marais - Vincent Rasson

Que nous a réservé l’hiver dernier au niveau ornithologique en Brabant wallon ?

Quelques visiteurs rares comme un Harle huppé, un Garrot à œil d’or, une Bergeronnette de Yarrell et les 2 Grands Corbeaux déjà observés du côté de la forêt de Meerdaal.

Concernant les hivernants, remarquons quelques anatidés, un Butor étoilé à Pécrot, des Goélands leucophée et pontique, l’hivernage d’une Buse pattue et d’un Hibou des marais ainsi que d’un groupe de 8 Alouettes lulus, une belle présence du Pipit spioncelle et une année faste pour la Grive litorne.

Pour les prémices du printemps, remarquons d’abord des comportements de parade en plein mois de décembre, ensuite le début du retour des Grèbes à cou noir et un beau passage de Cigognes blanches et de Grues cendrées.

Continuer la lecture de Chroniques de l’hiver 2018-2019

Mystères dans les airs

Auteur : Thierry Maniquet - Photo d'entête : Gabriel Rasson

Le printemps bien installé, quel plaisir d’entendre les cris stridents des Martinets noirs, filant à toute vitesse entre les bâtiments.

Au sein de notre avifaune, cette espèce présente la singularité de passer sa vie dans les airs. Les martinets ne se posent en effet que pour pondre et élever leurs jeunes. L’accouplement peut avoir lieu en vol, même s’il a généralement lieu dans le nid.

Ce mode de vie a toujours fasciné les humains. On s’est ainsi longtemps interrogé sur la manière dont ces oiseaux dormaient. Certes, les oiseaux nicheurs peuvent occuper leurs nids. Mais au sein de la population de martinets qui nous reviennent au printemps, les immatures de l’année précédente et certains adultes n’ont pas de nid et doivent dès lors trouver une alternative.

Après des recherches menées en avion et des contrôles radar, il a été prouvé que les oiseaux s’élevaient la nuit avec les nappes d’air chaud jusqu’à 1500 à 2000 mètres d’altitude pour n’en redescendre qu’au petit matin.

Continuer la lecture de Mystères dans les airs

108 espèces pour notre premier BIG DAY !

Auteur : Hervé Paques
Photo : Faucon Hobereau - Beauvechain - Hervé Paques

Un challenge pour les ornithos du coin…

L’objectif était simple : identifier un maximum d’espèces d’oiseaux en 24 heures dans le bassin de la Dyle. L’appel avait été lancé à tous les ornithos du Brabant wallon et 30 d’entre eux ont répondu présent. Ce qui, en soi, constitue déjà une belle réussite.

Continuer la lecture de 108 espèces pour notre premier BIG DAY !

Les causes du déclin du Coucou gris, une équation complexe

Source : Vogelbescherming Nederland, février 2018
Traduction : Philippe Selke 
Photo d'entête : Coucou gris - Patricia Cornet-Poussart

Aux Pays-Bas, 2017 fut l’Année du Coucou. Dans tout le pays, des excursions à la recherche du coucou ont été organisées, des dizaines de milliers de personnes ont suivi un jeune Coucou gris via la webcam « Vivre le printemps », tandis que Sovon et Vogelbescherming investiguaient sur les causes du déclin du coucou. Sans trouver une explication unique, car il y en a plusieurs.

Continuer la lecture de Les causes du déclin du Coucou gris, une équation complexe