Promenons-nous par les champs et par les bois à Baisy-Thy

Auteur : Patricia Cornet - Photos : Michel Raj (sauf indication contraire)
Article publié en septembre 2014 dans le Bruant Wallon n°24 et ré-actualisé

L’auteur remercie vivement Marc Fasol pour ses recommandations quant au choix du parcours et au partage de ses observations, ainsi que Claire Fery pour sa précieuse collaboration lors des reconnaissances sur le terrain.

Le point de départ de notre promenade d’environ 7 km se situe au parking (P) à côté du Chalet de la Forêt, 6 rue de Chevlipont à 1470 Baisy-Thy, près de la porte dite porte de Bruxelles de l’abbaye de Villers-la-Ville.

Continuer la lecture de Promenons-nous par les champs et par les bois à Baisy-Thy

L’intelligence des oiseaux (5)

Auteur : Bernard Danhaive 
Photo d'entête : Vincent Rasson

Construire un nid

L’élaboration d’un nid nécessite des compétences cognitives et une adresse parfois surprenantes. Les oiseaux ont la capacité innée de bâtir des constructions parfois très élaborées, mais cela nécessite également un apprentissage, de la mémoire, de la coordination et la collaboration des membres du couple.

A l’origine, on suppose que les ancêtres de nos oiseaux déposaient leurs œufs dans un creux au sol ou dans un arbre. Par la suite, pour améliorer le confort et surtout pour garantir une meilleure protection en cachant la nichée aux yeux des prédateurs, les oiseaux arrivèrent aux nids que nous connaissons actuellement.

Cependant, certains aujourd’hui n’ont pas fondamentalement amélioré la technique de base et se contentent de pondre à même le sol. C’est surtout l’apanage des oiseaux dont les poussins sont nidifuges.

Continuer la lecture de L’intelligence des oiseaux (5)

L’intelligence des oiseaux (4)

Auteur : Bernard Danhaive 
Photo d'entête : Vincent Rasson

Virtuosité vocale

La gent ailée est, dans le règne animal, celle qui a développé une expression vocale parmi les plus sophistiquées et élaborées. Indépendamment des organes impliqués dans la formation des sons chez les oiseaux, des capacités cognitives sont apparues au cours de l’évolution pour produire ces récitals qui nous enchantent.

Mais d’abord, pourquoi chanter ?

Chanter est une activité risquée et coûteuse. En effet, l’oiseau est plus repérable par les prédateurs et cette activité prend du temps, qui pourrait être plus utilement consacré à la recherche de nourriture.

Il doit donc y avoir de bonnes raisons de chanter !

Continuer la lecture de L’intelligence des oiseaux (4)

Le coquelicot

Auteur du texte et des photos: Thierry Maniquet

S’il est une fleur qui réjouit tout autant le simple promeneur que le photographe en quête de sujet aux infinies possibilités graphiques, c’est bien le coquelicot dont le rouge, rappelant la crête du coq, embellit nos bords de chemin et sentier, pour peu qu’on ne l’assassine pas à coups de pesticides.

Et comme vous pourrez le lire dans les lignes qui suivent, c’est aussi une fleur à la charge symbolique importante. Continuer la lecture de Le coquelicot

Naissances réjouissantes au lac !

Auteur des texte et photos (sauf indication contraire) : Patricia Cornet
-Poussart
Photo d'entête : Famille de Grèbes à cou noir, Pierre Peignois

Grande première à Louvain-la-Neuve : un couple de Grèbes à cou noir niche sur le lac et y élève 4 jeunes !

Le 6 mai, le couple est observé paradant ; le nid sera occupé à partir de ce jour-là et les jeunes observés à partir du 2 juin.

Cette nidification serait-elle l’effet bénéfique de la longue mise en assec du lac, de ses nouveaux aménagements, de son niveau relativement bas dû à la sécheresse des derniers mois, du confinement Covid 19 et d’une présence / pression estudiantine moindre sur ses berges ? Toujours est-il que le lac présente soudain un réel attrait pour cette espèce … Continuer la lecture de Naissances réjouissantes au lac !

Promenons-nous … par-delà l’eau de l’Orne, entre Chastre et Blanmont

 

Auteur des texte et photos (sauf indication contraire) : Patricia Cornet-Poussart 


Photo d'entête : Maison communale, Michel Raj
Article publié en mars 2013 dans le Bruant Wallon n°18 et ré-actualisé

La promenade débute à la maison communale (1), côté parking, 71 avenue du Castillon, 1450 Chastre (non Chastrès, près de Walcourt dans le Hainaut – note pour les utilisateurs de GPS).  Vous pouvez facilement vous y rendre en train puisque le point de départ est à peine à 500m de la gare de Chastre. Les chemins ne conviennent pas aux poussettes d’enfants et aux personnes à mobilité réduite. Ce circuit d’une boucle de 6,9 km longe pour moitié le cours de l’Orne. Continuer la lecture de Promenons-nous … par-delà l’eau de l’Orne, entre Chastre et Blanmont

L’intelligence des oiseaux (3)

Auteur : Bernard Danhaive 
Photo d'entête : Emmanuel Decruynaere

Communication et vie sociale

Les oiseaux ont, pour la plupart, développé une vie sociale complexe. Et cela nécessite, d’une part des compétences mentales très sophistiquées, et d’autre part des moyens de communication efficaces.

Illustrons par quelques comportements remarquables :

Les perroquets Jaco s’associent pour résoudre des casse-têtes : lors d’expériences en laboratoire, ils parviennent à tirer ensemble sur une ficelle pour ouvrir une boîte.

Les corvidés et les cacatoès sont capables de retarder la satisfaction d’une récompense s’ils peuvent en obtenir une plus importante plus tard.

La mémoire sociale à long terme des corbeaux est remarquable. Ils se souviennent d’amis, même après une séparation de plusieurs années ; de même ils reconnaissent et se souviennent de visages humains. L’expérience qu’ont menée des chercheurs de l’université de Washington voici quelques années, en est un exemple révélateur : des hommes porteurs de masques particuliers ont capturé des corneilles. Neuf ans plus tard, les corneilles attaquaient les hommes porteurs de ces mêmes masques, même si elles n’étaient pas nées à l’époque ! Ce qui signifie que les oiseaux qui ont assisté à la scène ont transmis leur expérience à leurs jeunes.

Continuer la lecture de L’intelligence des oiseaux (3)

Parce qu’on n’apprend pas tout dans les livres

Auteur : Claire Fery
Photo d'entête : Martin-pêcheur d'Europe - Philippe Selke

Telle est la formule de Natagora pour promouvoir ses formations nature.

Mais de quelles formations parlons-nous ?

Tout d’abord de la formation en ornithologie, la plus ancienne des formations et la plus aboutie : 18 années passées à peaufiner le cursus et améliorer les cours. Et ce ne sont pas des paroles en l’air … j’ai pu le vivre en direct !
Ensuite sont venues s’ajouter au fil des années les formations suivantes (non reprises dans l’ordre chronologique) : botanique, chiroptérologie, entomologie, éthologie, herpétologie et photo nature. Vous trouverez toutes les informations nécessaires via le lien suivant : https://www.natagora.be/nos-formations

Continuer la lecture de Parce qu’on n’apprend pas tout dans les livres

Chroniques de l’hiver 2019-2020

Auteur : Equipe chroniques 
Photo d'entête : Groupe de Cygnes chanteurs - Genappe le 21/12/2019 - Philippe Jacob

Que nous a réservé l’hiver dernier au niveau ornithologique en Brabant wallon ? 

Quelques anatidés rares comme un groupe de Cygnes chanteurs, un Garrot à œil d’or et plusieurs Harles bièvres. Ainsi qu’un Plongeon catmarin et un Bruant des neiges.

Concernant les hivernants, épinglons l’attrait de la base aérienne de Beauvechain pour les rapaces, le beau nombre d’observations de Bécasse des bois et la présence notable du Pipit spioncelle.

Chez les sédentaires ou migrateurs partiels, il faut souligner la bonne santé de la Bouscarle de Cetti toujours en progression et des rassemblements énormes de Linottes mélodieuses.

En savoir plus ?

Continuer la lecture de Chroniques de l’hiver 2019-2020

Un hybride de rougequeue

Auteur : Bernard Brochier 
Photo d’entête : Hybride Rougequeue noir et Rougequeue à front blanc - Bernard Brochier

Première identification d’un hybride de Rougequeue noir et Rougequeue à front blanc en Brabant wallon

En date du 3 mai, j’ai contacté un mâle chanteur de rougequeue posé sur le faîte d’une toiture d’un hangar situé rue Montaury dans la commune d’Ottignies. Comportement, biotope et surtout chant indiquaient qu’il s’agissait sans équivoque d’un Rougequeue noir Phoenicurus ochruros gibraltariensis. J’ai pris quelques photos d’assez loin et me suis alors aperçu que cet oiseau présentait un plumage atypique en raison d’un ventre clair de couleur rouille.

Continuer la lecture de Un hybride de rougequeue