Enquête Grand-duc d’Europe en Brabant wallon

Auteurs : Jean Dandois et Thierry Maniquet 
Photo d'entête : Grand-duc d’Europe - Bruno Marchal

Cadre

Le Grand-duc d’Europe (Bubo bubo) est réapparu en Wallonie en 1992 suite à la réintroduction lancée en Allemagne.

Il a progressivement recolonisé le territoire.

L’Atlas 2001-2007 des oiseaux nicheurs de Wallonie nous donne la dernière situation d’ensemble pour la Wallonie comme le montre la carte ci-jointe.

Continuer la lecture de Enquête Grand-duc d’Europe en Brabant wallon

Participer au DHOE… Pourquoi pas ? Nous avons besoin de vous !

Photo d'entête : Sarcelle d'Hiver - Louvain-la-Neuve - Vincent Rasson

Le DHOE, qu’est-ce ? Le Dénombrement Hivernal des Oiseaux d’Eau.

Il s’agit, depuis plus de 50 ans, à l’échelle nationale et internationale, de recenser à dates fixes, 4 fois par hiver, les oiseaux d’eau fréquentant une liste précise de zones humides afin de pouvoir en assurer un suivi sur le long terme. Ce recensement s’effectue sur base d’une liste d’espèces prédéfinie. Certains sites ne sont dénombrés qu’en janvier qui est le mois de participation à l’action internationale.

En Brabant wallon, nous sommes à la recherche d’observateurs d’accord d’intégrer l’équipe. Pour le moment, des sites sont dans l’attente d’un (une) recenseur attitré dans différents endroits de la province. Pourquoi pas vous ?

Continuer la lecture de Participer au DHOE… Pourquoi pas ? Nous avons besoin de vous !

Les castors en Brabant wallon, en quelques chiffres

Auteur : Frédéric Raes
Photo d'entête : Castor d'Europe - Jérémie Guyon

Des nouvelles du Groupe de Travail Castors de Natagora

Le premier inventaire du Castor d’Europe (Castor fiber) en Brabant wallon datant de l’hiver 2015-2016, nous avons souhaité mettre à jour nos connaissances sur sa présence chez nous, et avons réalisé cet hiver 2018-2019 un nouvel inventaire détaillé. Nous vous présentons ici en quelques points les conclusions de cet exercice.

  • Il y a une bonne quarantaine de sites (= territoires) de castors qui ont été repérés en Brabant wallon, soit à peine plus qu’il y a 3 ans, et ce malgré le fait qu’il existe encore un nombre non négligeable de sites favorables non encore occupés.
  • Environ 60% de ces sites comprennent un ou, plus généralement, plusieurs barrages, contre 40% lors de l’inventaire précédent. Ceci pourrait s’expliquer par un plus grand nombre de sites occupés par des familles, et donc un moindre nombre de célibataires. Il faut noter que tous les sites ne se prêtent pas à la construction de barrages. Par exemple, la Dyle en aval de Limal présente des berges et une profondeur d’eau qui suffisent au castor, lui épargnant presque partout le travail de construction de huttes et barrages.
  • Sur base de cette hypothèse, et en estimant le nombre moyen d’individus par cellule familiale à 4 ou 5, on peut penser que le nombre d’individus doit désormais approcher les 200.

Continuer la lecture de Les castors en Brabant wallon, en quelques chiffres

Des nichoirs de classes à Ramillies !

Auteur et photographe : Michaël Colle

Témoignage d’un parent d’élèves passionné…

La nature me passionne depuis bien longtemps et j’avais l’envie de m’impliquer davantage, d’agir et de proposer des projets pour l’environnement.

Lors de la création d’une association de parents à l’école de Ramillies, l’opportunité est devenue une évidence, et l’idée de créer un projet pour et avec l’école afin de protéger la nature ne m’a plus quitté.

Comme premier projet concret pour l’école, j’ai proposé la mise en place de nichoirs aux alentours de l’école, d’un côté nos oiseaux trouveraient un nid et un refuge pour élever leurs jeunes, de l’autre côté nos enfants pourraient observer cette vie juste à côté de leurs classes. Les membres de l’association de parents ont directement approuvé ce projet, ainsi que la directrice de l’école.

Continuer la lecture de Des nichoirs de classes à Ramillies !

Wanted ! Lérot, le Zorro des campagnes !

Auteur : Didier Samyn
Photo d'entête : Jctramasure - Flickr

Qui connait le lérot (Eliomys quercinus), ce sympathique bandit au masque noir ? Le lérot, aussi appelé « sot dormant » (Jodoigne), ou « rat baîllard » (Entre Sambre et Meuse), est un rongeur de la famille des gliridés. Il a de grandes oreilles et une longue queue comme les muridés (rats, mulots, souris), mais à l’inverse de ces derniers, sa queue se termine par un joli pinceau bicolore de longs poils, son dos est brun marron tirant parfois sur le roux, ses joues, sa gorge et son ventre sont gris pâle. Son bout de nez est rose, mais ce que nous retiendrons surtout quand nous l’aurons vu, c’est son bandeau noir en travers des yeux, qui entoure quasiment ses oreilles bien développées. Ce qui fait aussi sa très grande différence, c’est son écologie typique de dormeur, comme ses cousins les loir et muscardin, qui dorment tout l’hiver (hibernation), ne se réveillant que rarement entre octobre et avril : rien que ça !

Continuer la lecture de Wanted ! Lérot, le Zorro des campagnes !