Naissances réjouissantes au lac !

Auteur des texte et photos (sauf indication contraire) : Patricia Cornet
-Poussart
Photo d'entête : Famille de Grèbes à cou noir, Pierre Peignois

Grande première à Louvain-la-Neuve : un couple de Grèbes à cou noir niche sur le lac et y élève 4 jeunes !

Le 6 mai, le couple est observé paradant ; le nid sera occupé à partir de ce jour-là et les jeunes observés à partir du 2 juin.

Cette nidification serait-elle l’effet bénéfique de la longue mise en assec du lac, de ses nouveaux aménagements, de son niveau relativement bas dû à la sécheresse des derniers mois, du confinement Covid 19 et d’une présence / pression estudiantine moindre sur ses berges ? Toujours est-il que le lac présente soudain un réel attrait pour cette espèce … Continuer la lecture de Naissances réjouissantes au lac !

Promenons-nous … par-delà l’eau de l’Orne, entre Chastre et Blanmont

 

Auteur des texte et photos (sauf indication contraire) : Patricia Cornet-Poussart 


Photo d'entête : Maison communale, Michel Raj
Article publié en mars 2013 dans le Bruant Wallon n°18 et ré-actualisé

La promenade débute à la maison communale (1), côté parking, 71 avenue du Castillon, 1450 Chastre (non Chastrès, près de Walcourt dans le Hainaut – note pour les utilisateurs de GPS).  Vous pouvez facilement vous y rendre en train puisque le point de départ est à peine à 500m de la gare de Chastre. Les chemins ne conviennent pas aux poussettes d’enfants et aux personnes à mobilité réduite. Ce circuit d’une boucle de 6,9 km longe pour moitié le cours de l’Orne. Continuer la lecture de Promenons-nous … par-delà l’eau de l’Orne, entre Chastre et Blanmont

Chroniques de l’hiver 2019-2020

Auteur : Equipe chroniques 
Photo d'entête : Groupe de Cygnes chanteurs - Genappe le 21/12/2019 - Philippe Jacob

Que nous a réservé l’hiver dernier au niveau ornithologique en Brabant wallon ? 

Quelques anatidés rares comme un groupe de Cygnes chanteurs, un Garrot à œil d’or et plusieurs Harles bièvres. Ainsi qu’un Plongeon catmarin et un Bruant des neiges.

Concernant les hivernants, épinglons l’attrait de la base aérienne de Beauvechain pour les rapaces, le beau nombre d’observations de Bécasse des bois et la présence notable du Pipit spioncelle.

Chez les sédentaires ou migrateurs partiels, il faut souligner la bonne santé de la Bouscarle de Cetti toujours en progression et des rassemblements énormes de Linottes mélodieuses.

En savoir plus ?

Continuer la lecture de Chroniques de l’hiver 2019-2020

Un hybride de rougequeue

Auteur : Bernard Brochier 
Photo d’entête : Hybride Rougequeue noir et Rougequeue à front blanc - Bernard Brochier

Première identification d’un hybride de Rougequeue noir et Rougequeue à front blanc en Brabant wallon

En date du 3 mai, j’ai contacté un mâle chanteur de rougequeue posé sur le faîte d’une toiture d’un hangar situé rue Montaury dans la commune d’Ottignies. Comportement, biotope et surtout chant indiquaient qu’il s’agissait sans équivoque d’un Rougequeue noir Phoenicurus ochruros gibraltariensis. J’ai pris quelques photos d’assez loin et me suis alors aperçu que cet oiseau présentait un plumage atypique en raison d’un ventre clair de couleur rouille.

Continuer la lecture de Un hybride de rougequeue

Un Big Day en mode ‘Covid-19’ mais fructueux : 114 espèces en 24h

Auteur : Hervé Paques
Photo : Sterne naine - Oud-Heverlee - Axel Smets

On y va ou pas ?

L’édition 2020 du Big Day fut forcément un peu particulière. Nous avons longuement hésité avant de confirmer son maintien.
Pour rappel, cet événement international regroupe des ornithos pour relever un défi tout simple : observer un maximum d’espèces d’oiseaux en 24h. 

Continuer la lecture de Un Big Day en mode ‘Covid-19’ mais fructueux : 114 espèces en 24h

Une espèce tout en hauteur à Nil-Saint-Vincent!

Auteur : Jean Dandois 
Photo d’entête : Tentative d'accouplement - Pierre Melon

Grosse surprise lorsque je me rends le 6 avril sur le site de Spèche à Nil-Saint-Vincent, une prairie inondable avec une belle mare à la suite du débordement du Nil à la fin de l’hiver : je vois de loin 3 taches blanches qui me paraissent bien différentes des limicoles que je recherchais. Aux jumelles, mais oui, bien hautes sur leurs longues pattes rouges, ce sont bien 3 Echasses blanches (Himantopus himantopus) en train de se reposer ! Etonnement, car c’est la première fois que j’en vois sur ce site et en Brabant wallon. Je les vois plutôt dans le sud de l’Europe et sur d’autres continents. Mais que font-elles ici ?

Le lendemain, je me dépêche d’y retourner à vélo, en pause de télétravail, mais pas de chance, elles sont parties.

Le 8 avril, j’y retourne et là, je crois rêver : ce ne sont pas moins de 7 Echasses blanches qui se nourrissent très activement dans la mare. J’ai l’occasion de les observer plus attentivement et je distingue 6 mâles et une femelle, cette dernière ayant un dos plus brun que les mâles qui ont un dos bien noir. Super, j’envoie un petit message et je retourne travailler tout guilleret.

Continuer la lecture de Une espèce tout en hauteur à Nil-Saint-Vincent!

Une bécassine, oui, mais une double !

Auteur : Benoît Willocx 
Photo d'entête : Bécassine double, notez les taches dans les ailes et les rectrices externes blanches - Daniel Petterson

Le 11 avril dernier, en faisant mon jogging à Beauvechain, le long d’un chemin en mauvais état, bordé de vieux gravats et d’herbes folles, juste avant que le chemin ne pénètre dans un bois, je suis surpris par un claquement d’aile qui rappelle la bécasse à l’envol, accompagné d’un genre de cri de héron « mouillé » répété deux fois. Un oiseau de couleur brune, avec des barres blanches dans les ailes et sur la queue, s’envole à deux mètres de moi, décrit un arc de cercle et s’éloigne d’un vol direct pour rapidement disparaître dans le vallon voisin.

Sa silhouette me fait tout de suite penser à une bécassine, une grosse bécassine. Et comme j’ai eu la chance de voir une Bécassine double (Gallinago media) lors d’un voyage à Lesbos, je me souviens que les rectrices blanches sont un bon signe distinctif pour les individus adultes. Je termine mon jogging à toutes vapeurs, l’adrénaline me fait battre mon record de vitesse pour cette distance, et, le cœur battant, je me plonge dans la littérature et les bandes sonores. Ce cri de héron me parait bizarre, la Bécassine double observée à Lesbos dans des circonstances similaires ne faisait pas de bruit à l’envol.

Continuer la lecture de Une bécassine, oui, mais une double !

En 2019 aussi, le Grand Corbeau a niché en Pays de Dyle !

Source : H. Roosen et K. Moreau, De Boomklever, septembre 2019
Traduction : Philippe Selke 
Photo d'entête (ajoutée par la rédaction du Bruant Wallon): Grand Corbeau - Vincent Rasson

En 2018, le premier cas de nidification du Grand Corbeau depuis 1865 en Flandre avait été prouvé en Pays de Dyle. Nous en faisions écho dans le numéro 39 du Bruant Wallon (juin 2018). En 2019, l’espèce a de nouveau pu mener à bien une nichée dans la même région.

Continuer la lecture de En 2019 aussi, le Grand Corbeau a niché en Pays de Dyle !

Chroniques de l’automne 2019

Auteur : Equipe chroniques 
Photo d'entête : Bruant des neiges - Bruno Marchal - Ramillies-Offus 2019

Que nous a réservé l’automne dernier au niveau ornithologique en Brabant wallon ?

Quelques visiteurs rares chez nous comme un groupe de Cygnes de Bewick, un Faucon kobez, 2 jeunes Mouettes pygmées et un Bruant des neiges.

Au nombre des estivants qui s’attardent ou des sédentaires, notons 5 espèces de rapaces et au niveau du passage postnuptial, remarquons le nombre important d’espèces de limicoles, 13 espèces, et l’invasion de Geais des chênes. En fin de période, arrivée d’un certain nombre d’hivernants.

En savoir plus ?

Continuer la lecture de Chroniques de l’automne 2019

Un Harle bièvre au Paradis

Auteur : Sacha d'Hoop
Photo d'entête : Sacha d'Hoop - Harle bièvre femelle aux étangs du Paradis à Braine-l'Alleud - janvier 2020

Il s’agit d’un visiteur d’hiver peu commun dans la province, et assez localisé. Contrairement au Harle huppé qui préfère rester plus proche de la mer, même en hiver, le Harle bièvre est plutôt inféodé aux grands plans d’eau douce.

L’année passée, un Harle huppé nous avait fait l’honneur de sa présence au lac de Louvain-la-Neuve pendant quelques jours, le fait étant tellement marquant (3e observation documentée en Brabant wallon) qu’il a eu droit à sa brève  : https://bruantwallon.be/2019/01/28/un-harle-en-visite-a-luniversite/#more-237 . 

Continuer la lecture de Un Harle bièvre au Paradis