A vos jumelles : le 20 mars 2022

Auteur : Thierry Maniquet
Photo d'entête : Victor Claes - Pinson du Nord

Vous l’aurez sans doute remarqué, les oiseaux n’ont pas attendu la date officielle du printemps pour entamer leur migration pour les uns ou marquer leur territoire pour les autres.

Outre les Pouillots véloces déjà bien en voix à différents endroits, les premiers chants de la Fauvette à tête noire se sont fait entendre (depuis le 12/03 à Tourinnes-la-Grosse et à Chaumont-Gistoux le 16/03) avec une dizaine de jours de retard par rapport à 2021.

Rougequeue noir - Romain Louviaux - Nil-Saint-Vincent-Saint-Martin
Rougequeue noir – Romain Louviaux – Nil-Saint-Vincent-Saint-Martin

Le Rougequeue noir, déjà signalé le 22/02 sur la base aérienne de Beauvechain, est de plus en plus souvent observé. Un premier chant a été entendu le 04/03 à Virginal-Samme.

Les Tariers pâtres sont observés en halte à différents endroits. Seuls quelques couples ont été signalés, dont l’un dans un site potentiel de nidification (la base aérienne de Beauvechain).

On signalera encore l’observation d’un Serin cini le 20/03 à Beauvechain (5e donnée en mars en Brabant).

Quant aux Alouettes lulus, elles sont en plein passage (40 ex. en halte le 03/03 à Spèche, 20 ex. et 18 ex. vus en vol sur le même site, respectivement les 03 et 10/03 notamment).

Et pendant que plusieurs espèces de passereaux font leur retour chez nous, différents hivernants prolongent leur séjour, tels les Pinsons du Nord (photo en entête). A la même époque l’année passée, seules des données isolées étaient encore rapportées, alors qu’actuellement des groupes importants pour la saison sont encore signalés aux mangeoires (par ex. 24 ex. le 15/03 à Baisy-Thy, 15 ex. les 16 et 17/03 à Bossut-Gottechain, 12 ex. le 18/03 à Court-Saint-Etienne). Vu l’afflux automnal, il y a sans doute du passage d’oiseaux remontant vers le nord.

Les Grives litornes sont également encore présentes (par ex. 70 ex. le 16/03 à Orbais), tandis que les passages de Grives mauvis sont bien marqués pour l’instant (par ex. 150 ex. le 19/03 à l’étang Paradis à Braine l’Alleud, 100 ex. en vol vers l’est le 17/03 à Nil-Saint-Vincent-Saint-Martin).

Les derniers Pipits spioncelles sont encore observés, avec notamment un beau groupe de 38 ex. le 12/03 aux décanteurs de Genappe.

Quant aux Tarins des aulnes, ils semblent avoir quitté nos contrées pour la plupart. Si un groupe de 50 ex. a encore été observé le 01/03 à Bossut-Gottechain, les données des derniers jours sont plus éparses. Tout au plus signalera-t-on un groupe de 15 ex. le 07/03 à Court-Saint-Etienne.

Le mois de mars annonce le début du passage des limicoles.

A cet égard, le site de Spèche continue à servir de rôle de baromètre en constituant le principal site de passage pour plusieurs espèces :

  • le Bécasseau variable (1 à 2 ex. depuis le 14/03 ; en 2021, la première donnée datait du 12/03) ;

  • le Pluvier grand-gravelot, présent depuis le 02/03. Il faut remonter à 2018 pour trouver trace d’une observation en mars dans notre province (17/03/2018 aux décanteurs de Genappe) ;

  • le Pluvier petit-gravelot, observé régulièrement depuis le 11/03. Il s’agit de la date de retour la plus hâtive en Brabant ; le précédent « record » datait de 2009 (14/03 aux décanteurs de Genappe) ;

  • le Chevalier culblanc : jusqu’à 8 ex. le 20/03 ; les premières données dans la province viennent cette année de la réserve naturelle de Marais Chapelle à Lasne (2 ex. le 02/03) ;

  • le Chevalier guignette : 1 ex. le 19/03 ; une autre donnée émane de la réserve naturelle du Val de Coeurcq le 20/03. Il s’agit également de données hâtives. Seule l’année 2010 avait fait mieux avec une observation le 06/03 à Grez-Doiceau (bassin d’orage le long de la N25) ;

  • le Combattant varié : 1 à 2 ex. depuis le 18/03 ; il s’agit également des données les plus hâtives depuis 2018 (1 ex. en vol à Orbais le 17/03) ;

  • la Bécassine des marais : 2 à 3 ex. vus régulièrement depuis le 05/03. Cette espèce est également présente dans la réserve de Marais Chapelle à Lasne (1 à 3 ex. depuis le 02/03). A noter, un beau groupe de 21 ex. le 13/03 à Pécrot-Chaussée et de 15 ex. le 14/03 dans les prairies humides du Bêloi à Bourgeois ;

  • le Pluvier doré : 4 ex. le 11/03.

Parmi les limicoles, on notera encore une Barge à queue noire entendue en vol le 10/03 à Genval et des observations de Bécassine sourde (2 ex. le 14/03 aux décanteurs de Genappe et 3 ex. à la même date dans les prairies humides du Bêloi à Bourgeois).

On notera également le retour du couple d’Huîtriers pies dans le zoning de Nivelles.

Fuligule milouinan - Bruno Nef - Décanteurs de Genappe
Fuligule milouinan – Bruno Nef – Décanteurs de Genappe

Du côté des anatidés, on retiendra particulièrement l’observation des premières Sarcelles d’été (le 16/03 à Spèche et le 22/03 au Domaine Solvay) et d’un Fuligule milouinan de premier hiver les 12 et 13/03 aux décanteurs de Genappe. La dernière donnée de mars sur ce site datait de 2017.

Grèbe à cou noir - B. Schretter - Décanteurs de Genappe

On notera que ce site accueille actuellement 5 Grèbes à cou noir (le premier a été vu le 02/03).

En ce qui concerne les ardéidés, c’est le moment de rechercher les colonies de Hérons cendrés ; 10 nids sont occupés dans la réserve naturelle domaniale du Ry Delcourt.

Aigrette garzette - Luc Claes - Pécrot
Aigrette garzette – Luc Claes – Pécrot

On notera par ailleurs une belle observation d’Aigrette garzette à l’étang de Pécrot.

Parmi les oiseaux nichant en colonies, c’est également une bonne période pour repérer les nids des Corbeaux freux (15 nids à Braine-le-Château).

Je terminerai en évoquant encore le passage de quelques Grues cendrées (38 ex. le 11/03 à L’Ecluse, 4 ex. le 13/03 à Court-Saint-Etienne et Louvain-la-Neuve et 2 ex. le 14/03 à Waterloo) et de Cigognes blanches (1 ex. le 10/03 à Mont-Saint-Guibert, 35 ex. le 19/03 à Court-Saint-Etienne, 19 ex. et 36 ex. le 22/03, respectivement à Chaumont-Gistoux et Corroy-le-Grand).

Hibous des marais - Jérémie Van Brussel - Spèche
Hibous des marais – Jérémie Van Brussel – Spèche

Le site de Spèche a enfin encore joué les vedettes en accueillant un Hibou des marais le 09/03. Un autre exemplaire avait été observé le 02/03 à Opheylissem.

En 2021, les deux premières Hirondelles rustiques avaient été observées le 21/03 à Ramillies et les premières Hirondelles de rivage le 26/03 à Nethen. Où et quand seront faites les premières observations de ces deux passereaux annonciateurs du printemps ?

A vos jumelles !!