Chroniques de l’été 2019

Auteur : Equipe chroniques 
Photo d'entête : Pie-grièche écorcheur - Pierre Peignois

 

Que nous a réservé l’été dernier au niveau ornithologique en Brabant wallon ?

Quelques visiteurs très rares chez nous comme un Oedicnème criard, un Labbe à longue queue et 6 espèces migratrices observées plus régulièrement.

S’agissant des nidifications, remarquons un déficit chez les limicoles et une belle année pour l’Hirondelle de rivage.

Quant au passage migratoire postnuptial, notons notamment 4 espèces de rapaces et 7 espèces de limicoles.

En savoir plus ?

La météo 

Après un printemps relativement chaud, ensoleillé et sec, l’été a été exceptionnellement chaud et ensoleillé. Il a été plus particulièrement marqué par 3 vagues de chaleur séparées par des périodes temporairement plus fraîches et perturbées. La première vague, modérée, se situe la dernière semaine de juin. La 2e vague a lieu fin juillet ; elle est courte mais très intense et avec des températures exceptionnellement élevées (barre des 40°C franchie pour la première fois en Belgique). La 3e vague, fin août, est plus modeste.

 

Les visiteurs remarquables 

Nous relevons ici un certain nombre de migrateurs dont le passage est rare bien qu’il puisse se présenter parfois annuellement.

 Remarquons d’abord deux visiteurs exceptionnels chez nous. Un Oedicnème criard (Burhinus oedicnemus) juvénile est observé le 02/07 à Beauvechain. Il faut remonter à avril 2012 pour retrouver une autre observation de cette espèce en Brabant wallon, cette fois à Jauchelette. Ensuite un jeune Labbe à longue queue (Stercorarius longicaudus) épuisé est trouvé le 28/08 à Folx-les-Caves. L’oiseau a été amené en revalidation à Ostende puis relâché. Une seule observation précédente en Brabant wallon : un jeune en halte aux décanteurs de Genappe du 23/08 au 01/09/1994.

Très rare également, une Spatule blanche (Platalea leucorodia) est vue se nourrissant le 05/06 au lac de Louvain-la-Neuve.

Spatule blanche - Bernard Danhaive
Spatule blanche – Bernard Danhaive

Notons encore l’observation d’un jeune Goéland pontique (Larus cachinnans) le 28/08 à Braine-l’Alleud, espèce rare en cette saison.

Relevons ensuite 5 espèces migratrices qui sont observées plus régulièrement. Un Busard pâle (Circus macrourus) mâle juvénile est observé le 30/08 à Folx-les-Caves. Deux observations de Pipit rousseline (Anthus campestris) : 2 ex. isolés le 24/08 à Linsmeau et 1 ex. le 31/08 à Orbais. Deux observations de Guêpier d’Europe (Merops apiaster) : 1 ex. le 10/06 de passage dans un jardin à Chaumont-Gistoux et 4 ex. le 14/06 passant en vol Est à Autre-Eglise. Une Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) mâle adulte fait halte à Gentinnes le 08/06. Et enfin deux observations de Bruant ortolan (Emberiza hortulana) : l’une, d’un oiseau en passage migratoire à Corroy-le-Grand, le 25/08 et l’autre, incertaine, le 30/08 à Wauthier-Braine.

Guêpiers d'Europe - Mont-Saint-Guibert - Bruno Marchal
Guêpiers d’Europe – Mont-Saint-Guibert – Bruno Marchal

Notons encore la capture d’une Locustelle luscinioïde (Locustella luscinioides) à la station de baguage de Nodebais le 22/08.

 

La nidification

Du côté des oiseaux d’eau, remarquons que des jeunes de Canard chipeau (Anas strepera) ne sont mentionnés qu’aux décanteurs de Genappe avec un max. de 21 jeunes pour 6 nichées malgré la présence de l’espèce sur 4 sites. Notons encore des jeunes Fuligules milouins (Aythya ferina) sur 3 sites, dont une nichée de 9 ex. à Maransart et des jeunes Fuligules morillons (Aythya fuligula) sur 5 sites avec un maximum de 8 ex. par site. Hélas, échec de la reproduction pour la 3e année consécutive pour le Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis) aux décanteurs de Genappe malgré la présence d’un maximum de 15 ex. sur le site le 10/06 avec nids et parades nuptiales. Par contre, toujours aux décanteurs de Genappe, 87 pulli de Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus) sont signalés le 03/06 avec encore 4 pulli sur 2 nouveaux nids le 06/07.

Fuligule morillon - Philippe Selke
Fuligule morillon – Philippe Selke

Des jeunes Perdrix grises (Perdix perdix) sont signalées à Linsmeau (5 ex.), Ramillies-Offus (4 ex.) et Chaumont-Gistoux (2 ex.).

Quant aux rapaces, la 6e nidification de la Bondrée apivore (Pernis apivorus) est suivie attentivement aux décanteurs de Genappe : 2 jeunes sont nés aux alentours du 17/07 ; le 24/08, un des jeunes est vu hors du nid, tout en restant à proximité ; leur départ sera constaté le 09/09. Un jeune Epervier d’Europe (Accipiter nisus) appelant est entendu à Bossut-Gottechain. Pour le Faucon crécerelle (Falco tinnunculus), la nidification est rapportée pour 3 sites avec un maximum de 3 jeunes. Quant au Faucon pèlerin (Falco peregrinus), outre la nidification aux décanteurs de Genappe déjà mentionnée dans la précédente chronique (3 jeunes), une famille avec 3 jeunes est également observée à Villers-la-Ville…

Bondrée apivore - Marc Fasol
Bondrée apivore – Marc Fasol

Concernant les limicoles, les informations ne sont pas bonnes. Remarquons d’abord qu’il n’y a pas de nouvelles du couple d’Huîtrier pie (Haematopus ostralegus) nichant à Nivelles depuis plusieurs années ; 1 ex. a seulement été vu en vol le 06/07 au-dessus des décanteurs de Genappe. Pour le Petit Gravelot (Charadrius dubius), 1 seul couple a été observé aux décanteurs de Genappe réalisant deux tentatives de nidification en mai ; un couple a été vu à la sablière de Mont-Saint-Guibert jusqu’en mai mais sans nidification ; des ex. isolés ont été vus à Lasne-Chapelle-Saint-Lambert et Wauthier-Braine. Et pour le Vanneau huppé (Vanellus vanellus), 4 observations (seulement) de pulli ou juvéniles, dont 4 pulli en compagnie d’un adulte le 11/06 à Lasne-Chapelle-Saint-Lambert.

Petit Gravelot - Chaumont-Gistoux - Victor Claes
Petit Gravelot – Chaumont-Gistoux – Victor Claes

Chez les strigidés, deux observations concernant la nidification du Hibou moyen-duc (Asio otus) : 1 seul juvénile mentionné le 14/06 à Lasne et 1 ex. transportant la becquée le 14/06 à Opheylissem. Quelques jeunes Chouettes hulottes (Strix aluco) sont mentionnées à Bierghes, au bois de Lauzelle (Ottignies), dans la forêt de Meerdael et à Tourinnes-la-Grosse.

Hibou moyen-duc - Nicolas Rasson
Hibou moyen-duc – Nicolas Rasson

Pour le Martinet noir (Apus apus), des nids occupés ou probables sont signalés à 5 endroits.

Concernant les hirondelles, on parle toujours des mêmes 3 colonies d’Hirondelles de rivage (Riparia riparia). A la sablière de Mont-Saint-Guibert, les nouvelles sont bonnes avec 259 nids occupés recensés le 16/06 sur 3 implantations (173 + 78 + 8) dont la dernière est toute récente. A la sablière Hoslet à Chaumont-Gistoux, 19 nids sont occupés le 14/06. A la colonie de Gentissart-Mellery, qui semblait abandonnée le 14/06, 5 ex. pour 3 nids probables sont vus le 26/06.

Hirondelle de rivage - Mellery - José Granville
Hirondelle de rivage – Mellery – José Granville

Pour l’Hirondelle rustique (Hirundo rustica), 112 nids occupés sont signalés le 02/08 à Bousval et pour l’Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum) seules 4 mentions de colonies de 10 nids ou plus, à Nivelles, Opheylissem, Sart-Dames-Avelines et Ottignies.

Chez les muscicapidés, notons un Rougequeue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus) juvénile observé le 28/08 à Nodebais et 2 jeunes Tariers pâtres (Saxicola torquatus) observés l’un le 15/06 à Huppaye et l’autre le 24/08 à Spèche (Nil-Saint-Vincent).

Rougequeue à front blanc - Marc Fasol
Rougequeue à front blanc – Marc Fasol

Chez les sylviidés, remarquons que l’Hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta) est un nicheur possible à Genappe où un chanteur est noté le 03/06. Cette espèce est un nicheur rare et irrégulier dans la province. Et pour l’Hypolaïs ictérine (Hippolais icterina), si on considère que tous les chanteurs notés cette année étaient bien cantonnés, le nombre de nicheurs détectés en Brabant wallon en 2019 s’élève à environ 23 couples (contre 25 couples en 2018 et 30 en 2017).

Bien sûr, un certain nombre d’autres passereaux sont des nicheurs certains, répandus ou localisés, notamment l’Alouette des champs (Alauda arvensis), les 3 espèces de bergeronnettes, le Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros), l’Etourneau sansonnet (Sturnus vulgaris), le Moineau friquet (Passer montanus), la Linotte mélodieuse (Carduelis cannabina), le Chardonneret élégant (Carduelis carduelis), le Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula), le Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus), le Bruant jaune (Emberiza citrinella) et le Bruant proyer (Emberiza calandra).

Bouvreuil pivoine - Pierre Peignois
Bouvreuil pivoine – Pierre Peignois

D’autres espèces nichent chez nous mais les preuves de reproduction n’ont pas été mentionnées cette année.

  • Parmi les estivants, nous pouvons mentionner la Caille des blés (Coturnix coturnix) avec de nombreuses observations d’1 à 2 ex. dans les plaines agricoles durant tout l’été. Également le Faucon hobereau (Falco subbuteo) présent durant tout l’été. Des Tourterelles des bois (Streptopelia turtur) chanteuses sont observées en juin et juillet dans quelques spots de l’est de la province ainsi que des Coucous gris (Cuculus canorus) mais ceux-ci seulement jusqu’au 23/06. 

En confirmation de la grande pauvreté du printemps (1 seul ex. en passage), il faut souligner l’absence totale de mention de Pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix) durant l’été cette année ! 

  • Parmi les espèces sédentaires, mentionnons de nombreuses observations de 1 à 2 ex. de Râle d’eau (Rallus aquaticus) durant tout le mois d’août. Une Bécasse des bois (Scolopax rusticola) est signalée le 17/06 à Court-Saint-Etienne. 5 mentions de Pic mar (Dendrocopos medius) sur 3 sites différents pour cette espèce présente depuis peu dans notre province. 34 contacts avec la Bouscarle de Cetti (Cettia cetti) sur 7 sites dont les sites classiques de Pécrot (maximum noté de 5 chanteurs) et Pécrot-Chaussée mais aussi Nethen, les décanteurs de Genappe (1 canton comme en 2015), La Hulpe, Nodebais et Rosières.
Pic mar - Baisy-Thy - Marc Fasol
Pic mar – Baisy-Thy – Marc Fasol

Une mention particulière pour le Grand Corbeau (Corvus corax) avec 2 ex. en vol, à basse altitude, direction N-O. le 21/07, à Bossut-Gottechain. Notons que cette espèce ne niche pas (encore ?) dans la province mais qu’un couple a niché en Brabant flamand.

 

Le passage migratoire 

Remarquons d’abord que le passage enregistré en juin constitue bien sûr la fin de la migration prénuptiale et que la migration postnuptiale démarre dès le mois de juillet pour certaines espèces.

Aucune mention de passage migratoire important n’a été notée cet été. 

Quelques Cigognes blanches (Ciconia ciconia) sont présentes en juin. Ensuite, la migration postnuptiale débute le 25/07 et s’intensifie le 11/08 avec 109 ex. en vol à Neerheylissem, 50 ex. en halte à Chaumont-Gistoux et 13 ex. en halte à Noduwez. Pour la Cigogne noire (Ciconia nigra), 1 ex. est noté en vol le 10/06 ensuite le passage démarre par 1 à 2 ex. en vol du 29/07 au 19/08. 1 ex. est vu en halte dans une prairie à Ittre le 19/08.

Cigogne blanche - Libersart - Thierry Maniquet
Cigogne blanche – Libersart – Thierry Maniquet

Chez les rapaces en migration postnuptiale, notons quelques Milans royaux (Milvus milvus), des Busards Saint-Martin (Circus cyaneus), 2 jeunes Busards cendrés (Circus pygargus) et 1 Balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus).

Balbuzards pêcheurs - Nethen - Philippe Selke
Balbuzards pêcheurs – Nethen – Philippe Selke

Du côté des limicoles en passage postnuptial, notons trois observations d’1 Pluvier doré (Pluvialis apricaria), quelques petits groupes (max. 12 ex.) de Pluviers guignards (Charadrius morinellus) à Linsmeau, Grand-Rosière-Hottomont et Malèves-Sainte-Marie-Wastines, 2 observations d’1 Chevalier gambette (Tringa totanus), des Chevaliers guignettes (Actitis hypoleucos) isolés ou en très petits groupes sur de nombreux sites, avec un maximum de 7 ex. aux étangs de Bierges, des Chevaliers culblancs (Tringa ochropus) isolés ou en très petits groupes sur de nombreux sites, avec un maximum de 9 ex. le 15/08 à l’étang du Gris Moulin à La Hulpe, 1 Chevalier sylvain (Tringa glareola) le 17/06 à Monstreux (Nivelles), 2 ex. le 20/07 aux décanteurs de Genappe et enfin 3 observations d’1 Courlis cendré (Numenius arquata) dont 1 ex. très précoce le 28/06. Des Bécassines des marais (Gallinago gallinago) sont observées isolément à partir du 24/07 sur 5 sites différents.

Chevalier gambette - Chaumont-Gistoux - Victor Claes
Chevalier gambette – Chaumont-Gistoux – Victor Claes

Notons encore un Torcol fourmilier (Jynx torquilla) en halte le 29/08 à Wauthier-Braine.

Le passage du Pipit des arbres (Anthus trivialis) démarre début août et s’intensifie la dernière décade du mois. Pointons les chiffres de 2 séances de suivi migratoire, 40 ex. à Corroy-le-Grand le 25/08 et 37 ex. à Ophain-Bois-Seigneur-Isaac le 27/08. Par contre, pour le Pipit farlouse (Anthus pratensis) il n’y a qu’une seule observation d’1 ex. à Huppaye le 26/08 ce qui est normal car il s’agit d’un migrateur plus tardif.

Concernant les turdidés, notons une seule observation d’1 ex. de Gorgebleue à miroir (Luscinia svecicale 26/08 à Nodebais, quelques observations de Tariers des prés (Saxicola rubetra) isolés la dernière décade d’août et le passage du Traquet motteux (Oenanthe oenanthe) concentré sur la dernière décade d’août et la première de septembre.

Quant aux muscicapidés, remarquons 2 Gobemouches gris (Muscicapa striataen halte le 24/08 à Tourinnes-Saint-Lambert en compagnie de Gobemouches noirs et 2 observations de 3 femelles de Gobemouche noir (Ficedula hypoleuca), l’une à Corbais le 23/08 et l’autre à Tourinnes-Saint-Lambert le 24/08.

Parmi les sylviidés, relevons 1 Locustelle tachetée (Locustella naevia) et 1 Phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus) bagués à Nodebais fin août.

Phragmite des joncs - Patricia Cornet
Phragmite des joncs – Patricia Cornet

 

Cette synthèse est basée sur les données enregistrées sur le site web observations.be. En tout, 159 espèces ont été contactées en Brabant wallon durant la période. Nous n’avons repris que celles pour lesquelles des données pertinentes existaient par rapport à la fin du passage prénuptial, à la nidification et au passage postnuptial.