Le genre « accipiter »

Auteur : Claire Huyghebaert
Photo d'entête : Epervier d'Europe - Didier Kint

Lire les généralités concernant la famille

Ce genre est représenté chez nous par 2 espèces présentes toute l’année, l’Epervier d’Europe et l’Autour des palombes.

Ils ont en commun des ailes larges, arrondies et assez courtes, une longue queue, un vol intégrant des planés et une technique de chasse à l’affût ou en poursuite rapide. Ils sont forestiers et se nourrissent surtout d’oiseaux attrapés en vol.

Les femelles sont plus grandes que les mâles et l’autour est plus grand et massif que l’épervier.

Fiches :

Sources

Chroniques de l’automne 2020

Auteur : Equipe chroniques 
Photo d'entête : Grive mauvis - Thierry Maniquet

Que nous a réservé l’automne 2020 au niveau ornithologique en Brabant wallon ?

Quelques visiteurs rares chez nous comme un vol de 6 Macreuses noires, un Martinet à ventre blanc, 3 Pipits à gorge rousse, un Bruant des neiges et 2 Bruants ortolans.

S’agissant du passage migratoire postnuptial, épinglons le nombre important de Grives mauvis et, dans une moindre mesure, de Grives litornes.

Grive litorne - Thierry Maniquet - Vieusart (1)
Grive litorne – Vieusart – Thierry Maniquet

En fin de période, arrivée d’un certain nombre d’hivernants.

Remarquons que le nombre d’espèces contactées, 114 espèces cet automne, est nettement plus bas que les automnes précédents, avec 165 espèces pour 2019, 170 pour 2018 et 160 pour 2017. Un effet des mesures anti-Covid ?

Continuer la lecture de Chroniques de l’automne 2020

Les rapaces diurnes

Auteur : Claire Huyghebaert
Photo d'entête : Busard des roseaux - Thierry Maniquet

Introduction

Trois familles de rapaces diurnes sont présentes chez nous. La famille des Accipitridés comprend le plus grand nombre d’espèces. Les 2 autres familles sont les Pandionidés avec une seule espèce, migratrice, le Balbuzard pêcheur, et les Falconidés avec 4 espèces régulières et une migratrice rare.

Comment les identifier ?

Identifier les rapaces diurnes n’est pas évident car on les voit généralement en plein ciel et d’assez loin, voire même de fort loin. Etant donné ces conditions d’observation, il n’est pas recommandé de se fier à la taille ou aux couleurs.

Continuer la lecture de Les rapaces diurnes

T’es qui toi ?

Ou comment identifier les rapaces diurnes en vol

Auteur : Claire Huyghebaert
Photo d'entête : Milan noir - Pierre Peignois

Introduction

Je pense que vous serez d’accord avec moi : l’identification des rapaces en vol est souvent problématique. On les voit généralement de loin, de très loin même, et la lumière n’est pas toujours favorable à une bonne vision. En outre, le temps d’observation est généralement assez court.

C’est pourquoi, il est important de savoir quelles caractéristiques il faut commencer par regarder.

Vous trouverez donc ici quelques pistes à suivre basées sur le « jizz ».

Continuer la lecture de T’es qui toi ?

Chroniques de l’été 2020

Auteur : Equipe chroniques 
Photo d'entête : Pipit des arbres - Luc Hendriks

Que nous a réservé l’été 2020 au niveau ornithologique en Brabant wallon ?

Sont passés chez nous quelques visiteurs rares comme un Vautour fauve, un Faucon kobez, 2 Mouettes mélanocéphales et 3 Sternes pierregarins.

Notons encore une belle diversité de limicoles – 16 espèces – malgré le peu de lieux fréquentés. Et la nidification certaine ou probable de 2 espèces nicheuses rares en Brabant wallon, le Canard souchet et le Pipit des arbres.

La pression d’observation aux endroits du séjour d’espèces rares favorise bien sûr la découverte d’autres espèces fréquentant la même zone. Ce fut le cas lors de l’estivage d’un Busard pâle à Neerheylissem et du séjour d’un Engoulevent d’Europe à Court-Saint-Etienne.

Continuer la lecture de Chroniques de l’été 2020

Le Busard pâle en Brabant wallon

Auteur : Claire Huyghebaert 
Photos : Busard pâle 2e année - Victor Claes - Neerheylissem - août 2020

Fin mai de cette année, lors d’un recensement pour l’opération Mille-Feuilles à Hélécine et environs, occupée à compter les Bruants proyers et autres Alouettes des champs, que vois-je apparaître ? Un busard chaloupant au-dessus des champs puis plongeant derrière une haie. Oui mais, de quel busard s’agissait-il ? Je savais qu’un Busard pâle avait été vu à plusieurs reprises dans la zone mais des Busards des roseaux fréquentaient également les lieux. Mon observation avait été assez brève. Néanmoins, j’avais pu voir les caractéristiques propres à un Busard pâle immature.

Quel est le statut du Busard pâle chez nous ?

Autrefois fort rare, son passage est devenu quasi annuel. En général, il est observé plutôt en automne. Et s’il est vu au printemps, il ne fait halte qu’un jour ou deux. La particularité de cette année est que cet oiseau a séjourné tout l’été, de mi-mai à fin août, en Hesbaye brabançonne, dans la zone de Neerheylissem / Laar, à cheval sur les deux Brabants.

Continuer la lecture de Le Busard pâle en Brabant wallon