Les rapaces diurnes

Auteur : Claire Huyghebaert
Photo d'entête : Busard des roseaux - Thierry Maniquet

Introduction

Trois familles de rapaces diurnes sont présentes chez nous. La famille des Accipitridés comprend le plus grand nombre d’espèces. Les 2 autres familles sont les Pandionidés avec une seule espèce, migratrice, le Balbuzard pêcheur, et les Falconidés avec 4 espèces régulières et une migratrice rare.

Comment les identifier ?

Identifier les rapaces diurnes n’est pas évident car on les voit généralement en plein ciel et d’assez loin, voire même de fort loin. Etant donné ces conditions d’observation, il n’est pas recommandé de se fier à la taille ou aux couleurs.

Continuer la lecture de Les rapaces diurnes

T’es qui toi ?

Ou comment identifier les rapaces diurnes en vol

Auteur : Claire Huyghebaert
Photo d'entête : Milan noir - Pierre Peignois

Introduction

Je pense que vous serez d’accord avec moi : l’identification des rapaces en vol est souvent problématique. On les voit généralement de loin, de très loin même, et la lumière n’est pas toujours favorable à une bonne vision. En outre, le temps d’observation est généralement assez court.

C’est pourquoi, il est important de savoir quelles caractéristiques il faut commencer par regarder.

Vous trouverez donc ici quelques pistes à suivre basées sur le « jizz ».

Continuer la lecture de T’es qui toi ?

Chroniques de l’été 2020

Auteur : Equipe chroniques 
Photo d'entête : Pipit des arbres - Luc Hendriks

Que nous a réservé l’été 2020 au niveau ornithologique en Brabant wallon ?

Sont passés chez nous quelques visiteurs rares comme un Vautour fauve, un Faucon kobez, 2 Mouettes mélanocéphales et 3 Sternes pierregarins.

Notons encore une belle diversité de limicoles – 16 espèces – malgré le peu de lieux fréquentés. Et la nidification certaine ou probable de 2 espèces nicheuses rares en Brabant wallon, le Canard souchet et le Pipit des arbres.

La pression d’observation aux endroits du séjour d’espèces rares favorise bien sûr la découverte d’autres espèces fréquentant la même zone. Ce fut le cas lors de l’estivage d’un Busard pâle à Neerheylissem et du séjour d’un Engoulevent d’Europe à Court-Saint-Etienne.

Continuer la lecture de Chroniques de l’été 2020

Le Busard pâle en Brabant wallon

Auteur : Claire Huyghebaert 
Photos : Busard pâle 2e année - Victor Claes - Neerheylissem - août 2020

Fin mai de cette année, lors d’un recensement pour l’opération Mille-Feuilles à Hélécine et environs, occupée à compter les Bruants proyers et autres Alouettes des champs, que vois-je apparaître ? Un busard chaloupant au-dessus des champs puis plongeant derrière une haie. Oui mais, de quel busard s’agissait-il ? Je savais qu’un Busard pâle avait été vu à plusieurs reprises dans la zone mais des Busards des roseaux fréquentaient également les lieux. Mon observation avait été assez brève. Néanmoins, j’avais pu voir les caractéristiques propres à un Busard pâle immature.

Quel est le statut du Busard pâle chez nous ?

Autrefois fort rare, son passage est devenu quasi annuel. En général, il est observé plutôt en automne. Et s’il est vu au printemps, il ne fait halte qu’un jour ou deux. La particularité de cette année est que cet oiseau a séjourné tout l’été, de mi-mai à fin août, en Hesbaye brabançonne, dans la zone de Neerheylissem / Laar, à cheval sur les deux Brabants.

Continuer la lecture de Le Busard pâle en Brabant wallon

Chroniques du printemps 2020

Auteur : Equipe chroniques 
Photo d'entête : Faucon kobez - Vincent Rasson

Que nous a réservé le printemps 2020 au niveau ornithologique en Brabant wallon ?

Notons d’abord un phénomène propre à ce printemps, ce que nous appellerons l’ « effet Covid ». Très probablement suite au confinement, nous pouvons constater une augmentation brusque du nombre total d’observations enregistrées. En 2017 et 2018, ce total tournait autour de 15.000, il était de 16.115 en 2019 et de 30.821 ce printemps. Cette pression d’observation accrue a permis une meilleure détection d’espèces rares et/ou migratrices cette année.

Quelques visiteurs très rares chez nous  ont pu être observés tels que Vautour fauve, Aigle royal, Sterne naine, Bécassine double ou Engoulevent d’Europe ainsi qu’un nombre assez important d’espèces non annuelles chez nous.

D’autre part, nombre d’hivernants se sont attardés et le passage migratoire prénuptial nous a également réservé de belles observations, notamment de limicoles.

Quant au début du séjour des sédentaires et des visiteurs d’été, il nous a déjà apporté la présence de jeunes pour plusieurs espèces.

Continuer la lecture de Chroniques du printemps 2020

Chroniques de l’hiver 2019-2020

Auteur : Equipe chroniques 
Photo d'entête : Groupe de Cygnes chanteurs - Genappe le 21/12/2019 - Philippe Jacob

Que nous a réservé l’hiver dernier au niveau ornithologique en Brabant wallon ? 

Quelques anatidés rares comme un groupe de Cygnes chanteurs, un Garrot à œil d’or et plusieurs Harles bièvres. Ainsi qu’un Plongeon catmarin et un Bruant des neiges.

Concernant les hivernants, épinglons l’attrait de la base aérienne de Beauvechain pour les rapaces, le beau nombre d’observations de Bécasse des bois et la présence notable du Pipit spioncelle.

Chez les sédentaires ou migrateurs partiels, il faut souligner la bonne santé de la Bouscarle de Cetti toujours en progression et des rassemblements énormes de Linottes mélodieuses.

En savoir plus ?

Continuer la lecture de Chroniques de l’hiver 2019-2020

Les oiseaux des cultures – Constats et solutions

Auteur : Claire Huyghebaert 
Photo d'entête : Plaine de Lathuy - Philippe Selke

Vous êtes-vous déjà promené dans les champs, en Hesbaye par exemple, par une belle matinée de printemps ou une soirée d’été et y avez-vous été frappé par le silence ? Pas un bruit, excepté les engins agricoles au travail. Pas de chant d’alouette montant dans le ciel, pas de ritournelle du Bruant jaune ou du Bruant proyer, pas de chant de la Linotte mélodieuse, pas de bavardage du Moineau friquet dans les rares buissons. Si vous vous attardez, vous finirez peut-être par voir ou entendre l’un ou l’autre oiseau. Mais où sont-ils tous passés ?

Regardez alors autour de vous. Que voyez-vous ? Des grandes zones de culture à perte de vue, toutes plates. Plus de talus, plus de haies, peu de buissons, les bords des routes et chemins rasés. Que s’est-il passé ?

Au siècle dernier, l’agriculture devait produire plus et, au nom du rendement, l’Europe a aidé financièrement à faire de nos campagnes des déserts. Heureusement, les mentalités évoluent et des aides financières sont accordées depuis les années 90 pour des actions allant dans le sens de l’amélioration du maillage écologique et du soutien de la biodiversité.

Dans cet article, je vous invite à faire un constat de l’état de l’avifaune des cultures en Wallonie, et plus particulièrement en Brabant wallon quand c’est possible, et à voir quelles peuvent être les solutions. En fin d’article, je parlerai brièvement d’un certain nombre d’actions en cours, notamment en Brabant wallon.

Continuer la lecture de Les oiseaux des cultures – Constats et solutions

Chroniques de l’automne 2019

Auteur : Equipe chroniques 
Photo d'entête : Bruant des neiges - Bruno Marchal - Ramillies-Offus 2019

Que nous a réservé l’automne dernier au niveau ornithologique en Brabant wallon ?

Quelques visiteurs rares chez nous comme un groupe de Cygnes de Bewick, un Faucon kobez, 2 jeunes Mouettes pygmées et un Bruant des neiges.

Au nombre des estivants qui s’attardent ou des sédentaires, notons 5 espèces de rapaces et au niveau du passage postnuptial, remarquons le nombre important d’espèces de limicoles, 13 espèces, et l’invasion de Geais des chênes. En fin de période, arrivée d’un certain nombre d’hivernants.

En savoir plus ?

Continuer la lecture de Chroniques de l’automne 2019