A vos jumelles : 23 mai 2022

Auteur : Thierry Maniquet
Photo d'entête : Milan royal - Victor Claes - Folx-les-Caves

A présent que le mois de mai est déjà bien entamé, c’est le moment de faire le point sur les derniers retours printaniers.

Vous l’aurez sans doute constaté : globalement les hirondelles sont très peu présentes, qu’il s’agisse de l’Hirondelle rustique, de l’Hirondelle de fenêtre ou de l’Hirondelle de rivage. Au niveau de la Belgique, il s’agit pour l’instant de la plus mauvaise année depuis 2009. Est-ce dû au printemps et à l’été pluvieux de 2021 ? Sans doute en partie, mais ce constat est en tout cas inquiétant.

Petite consolation : le retour de l’Hirondelle de rivage dans la sablière de Champ’taine à Chaumont-Gistoux, suite aux gros travaux menés l’année passée en vue notamment de restaurer des falaises propices à l’installation de cette espèce.

Le Martinet noir quant à lui, est apparu dans notre ciel brabançon, dès le 29/04 à Hévillers et Wavre (bien plus tard qu’en 2021 où des observations avaient été faites dès le 19/04).

A Louvain-la-Neuve, la protection de cette espèce fait face à un défi cette année, avec la rénovation du Théâtre Jean Vilar sur la façade duquel les martinets ont l’habitude de nicher.

Qu’à cela ne tienne : le GT Martinet de Natagora s’est concerté avec les architectes et entrepreneurs pour placer des nichoirs temporaires. Les oiseaux, de retour depuis quelques jours, les découvrent petit à petit (voir https://www.youtube.com/watch?v=1LNS8dhZaHs).

Pour cette espèce également, les chiffres sont toutefois mauvais. Rendez-vous compte : en mai 2021, plus de 89.000 données avaient été enregistrées sur observations.be au niveau de la Belgique Au 20/05, cette année, nous en étions à moins de 17.000 !

Martinet noir - Léopold Guyot - Rixensart
Martinet noir – Léopold Guyot – Rixensart

Une autre espèce que l’on attend également à cette époque de l’année est la Bondrée apivore. Les premières observations ont été réalisées le 11/05 à la sablière de la Hocaille à Grez-Doiceau et à Ohain (premier retour en 2021 le 06/05).

J’ai omis de vous parler dans ma dernière chronique de la Tourterelle des bois, devenue à ce point rare qu’on redoute, année après année, de ne plus la revoir en Brabant wallon. Elle a pourtant été entendue dès le 23/04 à Monstreux. Il s’agit de la 3e date la plus hâtive après 2016 (19/04) et 2017 (20/04) Elle a ensuite été vue le 30/04 à Ophain-Bois-Seigneur-Isaac et entendue sur son site de nidification traditionnel de la base aérienne de Beauvechain le 07/05. Elle a par ailleurs été entendue dans le bois de Bonlez le 14/05 et à Braine-le-Château (en halte) le 17/05.

Le Loriot d’Europe est une autre espèce devenue bien rare. Une dizaine d’oiseaux ont été entendus en 2021 en Brabant wallon, sans qu’il y ait de preuve de nidification. La situation sera-t-elle meilleure cette année ? Deux premiers chanteurs se sont manifestés à Rosières (11 et 12/05) et à Corroy-le-Grand (11/05). La date de la première observation est identique à celle de l’année dernière. Depuis, il a été entendu aux décanteurs de Genappe les 15 et 21/05 et à Virginal-Samme le 19/05, ainsi qu’à Wauthier-Braine le 20/05.

L’Hypolaïs ictérine, quant à elle, a fait son retour à partir du 04/05 à Ramillies-Offus (première donnée en 2021, le 02/05) et est davantage notée depuis le 10/05. Pas encore de donnée de l’Hypolaïs polyglotte, par contre.

La Rousserolle verderolle fait retentir son chant varié depuis le 09/05 (première donnée à Dongelberg). Son bastion principal dans la province se situe aux décanteurs de Genappe, avec 6 chanteurs.

Parmi les derniers retours figure aussi celui du discret Gobemouche gris avec deux données actuellement : le 29/04 à Waterloo et le 17/05 à Longueville. On peut encore espérer davantage de données dans les prochains jours car en 2021 il n’avait été observé qu’à partir du 23/05.

Dans d’autres familles, la Caille des blés a été repérée à partir du 07/05 à Huppaye et Neerheylissem (même date qu’en 2021).

Quelques données de Busard cendré ont par ailleurs été rapportées : le 27/04 et le 15/05 aux décanteurs de Genappe, le 03/05 à Grand-Rosière-Hottomont et le 12/05 à Jandrain-Jandrenouille.

Chaque printemps nous réserve quelques surprises. 2022 n’échappe pas à la tradition.

  • Une Huppe fasciée a été observée pendant quelques jours à Chaumont-Gistoux aux alentours du 13/05.
  • Un Gobemouche noir chanteur a été entendu sur le site de l’Ermitage à Braine-le-Château du 10 au 18/05. Un tel séjour est rare et il ne s’agit que de la 5e donnée d’un oiseau chanteur dans notre province.
  • Le Cincle plongeur a été observé à deux reprises : le 07/05 à Villers-la-Ville et le 19/05 à Genval le long de la Lasne. Il s’agit respectivement des 3e et 4e observations en mai de cette espèce sur observations.be. On rappellera que cette espèce avait déjà été observée du 01 au 05/05 2017 à Villers-la-Ville également.
  • Un Courlis corlieu a été entendu en vol le 07/05 à Opprebais.
  • Une étonnante observation d’un Pluvier argenté le 16/05 sur le tarmac de la base aérienne de Beauvechain. Il s’agit de la 9e observation en Brabant et de la 2e en mai.
  • La Guifette noire est de passage en mai dans nos régions, mais reste rare. Un exemplaire a été observé le 14/05 aux décanteurs de Genappe. La dernière observation a cette époque de l’année remonte à 2017 sur le même site qui concentre les données de cette espèce.
Héron garde-boeufs - Jean-Marie Henkes -Vieux-Genappe
Héron garde-boeufs – Jean-Marie Henkes -Vieux-Genappe

On notera encore l’observation d’une Mouette mélanocéphale le 03/05 aux décanteurs de Genappe et d’un Fuligule nyroca mâle dans la vallée de la Lasne à Maransart les 03 et 07/05. Il a tenté de s’accoupler avec une femelle de Fuligule milouin. Un Héron garde-boeufs a été vu en halte à Vieux-Genappe le 13/05, un Torcol fourmilier le 15/05 à Braine-l’Alleud et deux Spatules blanches ont été observées en vol le 19/05 à Virginal-Samme.

Pour terminer, je vous laisse admirer deux magnifiques clichés d’un Milan royal à Folx-les-Caves (photo d’entête) et d’un Coucou gris à Pécrot.

Coucou gris – Luc Claes – Pécrot