Où restent les chroniques ?

Auteur : Claire Huyghebaert 
Photo d'entête : Jeunes Pie-grièches écorcheurs - Pierre Peignois

Si vous êtes accroc à nos chroniques, vous aurez peut-être constaté que celles de l’hiver 2020-2021 n’ont pas encore été publiées…

Pourquoi ?

Après le démarrage de la rubrique « A vos jumelles » de Thierry Maniquet qui s’attache à l’actualité ornithologique, nous avons décidé de revenir pour les chroniques à la périodicité d’un an qui permet de prendre un peu de recul. Ces deux rubriques étant complémentaires.

Vous informer sur les observations qui ont eu lieu un an auparavant vous permet de prévoir ce qui pourrait être observé durant la saison qui débute.

C’est pourquoi les prochaines chroniques, celles de l’hiver, seront publiées seulement en fin d’automne.

Entretemps, je ne puis que vous encourager à retourner consulter les chroniques de 2020 déjà publiées, l’été et l’automne. 

Que nous a réservé l’été dernier au niveau ornithologique en Brabant wallon ?

Quelques visiteurs rares sont passés chez nous en été 2020, comme un Vautour fauve, un Faucon kobez, 2 Mouettes mélanocéphales et 3 Sternes pierregarins.

Il y a aussi eu une belle diversité de limicoles – 16 espèces – malgré le peu de lieux fréquentés.

Et la nidification certaine ou probable de 2 espèces nicheuses rares en Brabant wallon, le Canard souchet et le Pipit des arbres.

Pipit des arbres - Anthus trivialis 2009-04-19 Oud-Heverlee - Oud-Heverlee Noord Luc Hendrickx-BW36
Pipit des arbres – Luc Hendricks

La pression d’observation aux endroits du séjour d’espèces rares favorise bien sûr la découverte d’autres espèces fréquentant la même zone. Ce fut le cas lors de l’estivage d’un Busard pâle à Neerheylissem et du séjour d’un Engoulevent d’Europe à Court-Saint-Etienne.

En savoir plus ?

Allez voir les chroniques complètes : https://bruantwallon.be/2020/12/22/chroniques-de-lete-2020/

Belles observations à vous cet été.