Une espèce tout en hauteur à Nil-Saint-Vincent!

Auteur : Jean Dandois 
Photo d’entête : Tentative d'accouplement - Pierre Melon

Grosse surprise lorsque je me rends le 6 avril sur le site de Spèche à Nil-Saint-Vincent, une prairie inondable avec une belle mare à la suite du débordement du Nil à la fin de l’hiver : je vois de loin 3 taches blanches qui me paraissent bien différentes des limicoles que je recherchais. Aux jumelles, mais oui, bien hautes sur leurs longues pattes rouges, ce sont bien 3 Echasses blanches (Himantopus himantopus) en train de se reposer ! Etonnement, car c’est la première fois que j’en vois sur ce site et en Brabant wallon. Je les vois plutôt dans le sud de l’Europe et sur d’autres continents. Mais que font-elles ici ?

Le lendemain, je me dépêche d’y retourner à vélo, en pause de télétravail, mais pas de chance, elles sont parties.

Le 8 avril, j’y retourne et là, je crois rêver : ce ne sont pas moins de 7 Echasses blanches qui se nourrissent très activement dans la mare. J’ai l’occasion de les observer plus attentivement et je distingue 6 mâles et une femelle, cette dernière ayant un dos plus brun que les mâles qui ont un dos bien noir. Super, j’envoie un petit message et je retourne travailler tout guilleret.

Continuer la lecture de Une espèce tout en hauteur à Nil-Saint-Vincent!

Une bécassine, oui, mais une double !

Auteur : Benoît Willocx 
Photo d'entête : Bécassine double, notez les taches dans les ailes et les rectrices externes blanches - Daniel Petterson

Le 11 avril dernier, en faisant mon jogging à Beauvechain, le long d’un chemin en mauvais état, bordé de vieux gravats et d’herbes folles, juste avant que le chemin ne pénètre dans un bois, je suis surpris par un claquement d’aile qui rappelle la bécasse à l’envol, accompagné d’un genre de cri de héron « mouillé » répété deux fois. Un oiseau de couleur brune, avec des barres blanches dans les ailes et sur la queue, s’envole à deux mètres de moi, décrit un arc de cercle et s’éloigne d’un vol direct pour rapidement disparaître dans le vallon voisin.

Sa silhouette me fait tout de suite penser à une bécassine, une grosse bécassine. Et comme j’ai eu la chance de voir une Bécassine double (Gallinago media) lors d’un voyage à Lesbos, je me souviens que les rectrices blanches sont un bon signe distinctif pour les individus adultes. Je termine mon jogging à toutes vapeurs, l’adrénaline me fait battre mon record de vitesse pour cette distance, et, le cœur battant, je me plonge dans la littérature et les bandes sonores. Ce cri de héron me parait bizarre, la Bécassine double observée à Lesbos dans des circonstances similaires ne faisait pas de bruit à l’envol.

Continuer la lecture de Une bécassine, oui, mais une double !

Les oiseaux des cultures – Constats et solutions

Auteur : Claire Huyghebaert 
Photo d'entête : Plaine de Lathuy - Philippe Selke

Vous êtes-vous déjà promené dans les champs, en Hesbaye par exemple, par une belle matinée de printemps ou une soirée d’été et y avez-vous été frappé par le silence ? Pas un bruit, excepté les engins agricoles au travail. Pas de chant d’alouette montant dans le ciel, pas de ritournelle du Bruant jaune ou du Bruant proyer, pas de chant de la Linotte mélodieuse, pas de bavardage du Moineau friquet dans les rares buissons. Si vous vous attardez, vous finirez peut-être par voir ou entendre l’un ou l’autre oiseau. Mais où sont-ils tous passés ?

Regardez alors autour de vous. Que voyez-vous ? Des grandes zones de culture à perte de vue, toutes plates. Plus de talus, plus de haies, peu de buissons, les bords des routes et chemins rasés. Que s’est-il passé ?

Au siècle dernier, l’agriculture devait produire plus et, au nom du rendement, l’Europe a aidé financièrement à faire de nos campagnes des déserts. Heureusement, les mentalités évoluent et des aides financières sont accordées depuis les années 90 pour des actions allant dans le sens de l’amélioration du maillage écologique et du soutien de la biodiversité.

Dans cet article, je vous invite à faire un constat de l’état de l’avifaune des cultures en Wallonie, et plus particulièrement en Brabant wallon quand c’est possible, et à voir quelles peuvent être les solutions. En fin d’article, je parlerai brièvement d’un certain nombre d’actions en cours, notamment en Brabant wallon.

Continuer la lecture de Les oiseaux des cultures – Constats et solutions

L’intelligence des oiseaux

Auteur : Bernard Danhaive – Photo d’entête : Marc Fasol

Nous commençons ici une série d’articles consacrés à l’intelligence des oiseaux. Intelligence au sens large, puisque les domaines traités couvrent – outre leur capacité de raisonnement et de mémorisation – leurs remarquables facultés d’adaptation et d’orientation, leur capacité de communication, leur créativité et même leur sens artistique.

Les informations sont principalement issues de l’ouvrage (repris dans la bibliographie) de Jennifer Ackerman « Le génie des oiseaux – Les extraordinaires capacités qui ont permis aux oiseaux d’être présents sur toute la planète depuis des millions d’années ».

 

La réputation des oiseaux à travers le temps n’a pas toujours été flatteuse concernant leur capacité intellectuelle. Ne dit-on pas tête de linotte, réciter comme un perroquet, être le dindon de la farce, une oie blanche ?

Et cette réputation est liée à leur petite cervelle.

Mais l’analyse de leurs comportements mentaux étonnants nous pousse à les comparer à ceux des primates.

Quelques exemples ?

  • Certains oiseaux « exotiques » sont capables de réaliser des dessins ou des assemblages colorés pour séduire leur femelle
  • Les geais – notamment – sont capables de retrouver des milliers de graines cachées par leurs soins, et cela jusque six mois plus tard
  • Les corvidés sont capables de façonner des outils, comme par exemple des brindilles coudées pour obtenir de la nourriture
  • En laboratoire, des corneilles sont capables d’exécuter des suites d’opérations complexes dans un ordre bien défini pour obtenir une récompense. Elles peuvent aussi réaliser des opérations arithmétiques simples
  • Le Gris du Gabon (Psittacus erithacus) est capable de maîtriser plusieurs centaines de mots anglais comme des noms d’objets, de couleurs ou de formes et de répondre à la question : combien y a-t-il de clés vertes ?

Continuer la lecture de L’intelligence des oiseaux

En 2019 aussi, le Grand Corbeau a niché en Pays de Dyle !

Source : H. Roosen et K. Moreau, De Boomklever, septembre 2019
Traduction : Philippe Selke 
Photo d'entête (ajoutée par la rédaction du Bruant Wallon): Grand Corbeau - Vincent Rasson

En 2018, le premier cas de nidification du Grand Corbeau depuis 1865 en Flandre avait été prouvé en Pays de Dyle. Nous en faisions écho dans le numéro 39 du Bruant Wallon (juin 2018). En 2019, l’espèce a de nouveau pu mener à bien une nichée dans la même région.

Continuer la lecture de En 2019 aussi, le Grand Corbeau a niché en Pays de Dyle !

Chroniques de l’automne 2019

Auteur : Equipe chroniques 
Photo d'entête : Bruant des neiges - Bruno Marchal - Ramillies-Offus 2019

Que nous a réservé l’automne dernier au niveau ornithologique en Brabant wallon ?

Quelques visiteurs rares chez nous comme un groupe de Cygnes de Bewick, un Faucon kobez, 2 jeunes Mouettes pygmées et un Bruant des neiges.

Au nombre des estivants qui s’attardent ou des sédentaires, notons 5 espèces de rapaces et au niveau du passage postnuptial, remarquons le nombre important d’espèces de limicoles, 13 espèces, et l’invasion de Geais des chênes. En fin de période, arrivée d’un certain nombre d’hivernants.

En savoir plus ?

Continuer la lecture de Chroniques de l’automne 2019

La Carrière Hannotelet, un écrin de sable pour notre biodiversité !

Auteur texte et photos : Julien Taymans

Lovée dans un pittoresque vallon brabançon, entre les villages de Plancenoit et Maransart, à proximité de la ferme qui lui donne son nom, la carrière Hannotelet est la plus jeune de nos réserves naturelles Natagora en Brabant wallon. D’une taille modeste, 66 ares, cette petite zone protégée recèle cependant de véritables bijoux floristiques et faunistiques !

Continuer la lecture de La Carrière Hannotelet, un écrin de sable pour notre biodiversité !

Un Harle bièvre au Paradis

Auteur : Sacha d'Hoop
Photo d'entête : Sacha d'Hoop - Harle bièvre femelle aux étangs du Paradis à Braine-l'Alleud - janvier 2020

Il s’agit d’un visiteur d’hiver peu commun dans la province, et assez localisé. Contrairement au Harle huppé qui préfère rester plus proche de la mer, même en hiver, le Harle bièvre est plutôt inféodé aux grands plans d’eau douce.

L’année passée, un Harle huppé nous avait fait l’honneur de sa présence au lac de Louvain-la-Neuve pendant quelques jours, le fait étant tellement marquant (3e observation documentée en Brabant wallon) qu’il a eu droit à sa brève  : https://bruantwallon.be/2019/01/28/un-harle-en-visite-a-luniversite/#more-237 . 

Continuer la lecture de Un Harle bièvre au Paradis

Un Plongeon catmarin en résidence au Lac

Auteur : Thierry Maniquet
Photo d'entête :  Plongeon catmarin - Victor Claes -
 Lac de Genval 2020

Bon nombre d’entre vous s’en souviendront : en décembre 2016, les ornithologues se massaient autour du lac de Genval pour observer un Plongeon arctique, présent pour la première fois dans notre province.

Un article détaillé a été publié à ce sujet dans le Bruant wallon n°34.

On ignorait à cette époque qu’un peu plus de trois ans plus tard, ce même lac allait accueillir un de ses cousins, le Plongeon catmarin.

Continuer la lecture de Un Plongeon catmarin en résidence au Lac

Enquête Grand-duc d’Europe en Brabant wallon

Auteurs : Jean Dandois et Thierry Maniquet 
Photo d'entête : Grand-duc d’Europe - Bruno Marchal

Cadre

Le Grand-duc d’Europe (Bubo bubo) est réapparu en Wallonie en 1992 suite à la réintroduction lancée en Allemagne.

Il a progressivement recolonisé le territoire.

L’Atlas 2001-2007 des oiseaux nicheurs de Wallonie nous donne la dernière situation d’ensemble pour la Wallonie comme le montre la carte ci-jointe.

Continuer la lecture de Enquête Grand-duc d’Europe en Brabant wallon